Les 30 ans du Codap

Les bénévoles!

Voilà déjà 30 ans que le Codap existe! Des jeunes collégiens genevois qui avait lancé cette initiative comme un pavé lancer dans la mare de l’indifférence, l’association a grandi et dépasser les frontières helvétiques. La philosophie est restée la même, par et pour les jeunes. Des jeunes qui s’engagent pour la défense et la promotion des droits de l’homme en Suisse et de par le monde.

Afin de fêter dignement cette anniversaire, rendez-vous fut pris le 26 novembre dernier, pour réunion anciens, actuels et futurs membres du Codap pour une soirée pleine de surprises. Au programme des réjouissances: discours émouvant de Christian Grosse, l’un des co-fondateurs du Codap et clip exclusif des débuts de l’association.

15304257_10154232933757098_2979111072938531549_o
Christian Grosse, co-fondateur du Codap

Les convives ont ensuite pu se restaurer d’un buffet éthiopien-erythréen et de gâteaux, le tout confectionné par les bénévoles et leurs familles. Qui dit anniversaire dit gâteau aux couleurs du Codap.

15325292_10154232933972098_7200717736789499857_o
Gâteau spécial 30 ans!

Les 30 ans étaient également l’occasion de se replonger dans les archives de l’époque. A cet effet, un cabinet des curiosités a été spécialement aménagé dans la salle Inside. Procès-verbal datant de 1986, objets des quatre coins du monde dont un tchukudu de République Démocratique du Congo.

Les invité-e-s ont également eu l’occasion de se prendre au jeu du photo booth. Le concept: on se déguise et on se prend en photo avec un polaroid. Au final, des fous rires garanties et de beaux souvenirs à conserver.

La soirée s’est terminée sur le dancefloor grâce à deux DJs qui ont su faire danser les Codapiens jusqu’au bout de la nuit.

Un grand merci à tout le monde, pour cette merveilleuse soirée et ce magnifique moment de partage! On se retrouve dans 10 ans pour fêter les 40 ans du Codap en grandes pompes! Et pour tous ceux qui n’étaient pas là ou qui souhaitent se rémémorer cette merveilleuse soirée, voici un petit after movie à consommer sans modération.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer