Universités d’été 2017 au Burkina Faso : une magnifique cuvée !

La 7ème session des Universités d’été des droits humains (UEDH) sur le thème de la traite des personnes, les formes contemporaines d’esclavage et la servitude en Afrique, s’est déroulée à Ouagadougou, du 28 août au 3 septembre. Organisées par le CIFDHA en parternariat avec le CODAP, les UEDH avaient pour objectif de renforcer les compétences des jeunes dans le domaine des droits humains, la traite et la gestion de projets. Les participant-e-s sont venues de toute l’Afrique de l’Ouest. Togo, Bénin, Burkina Faso, Guinée, Mali, Sénegal, Niger et Côte d’Ivoire étaient représentés.  Durant une semaine, les militant-e-s ont participé à différents modules interactifs portant sur la traite et la stratégie d’action. L’objectif : leur transmettre les outils nécessaires afin qu’ils puissent, dans leur contexte respectif lutter aussi efficacement que possible contre le phénomène de la traite.

Les participant-e-s en pleine élaboration de leur carte tactique
Les participant-e-s échangeant durant un atelier de stratégie d’action

En sus d’un programme de formation riche, un café des droits de l’homme a pris place durant la semaine.

Les intervenants du café des droits de l’homme

Les ateliers ont été ponctués de petits energizers permettant aux participant-e-s de se défouler, rire et s’amuser avant de retourner à leur cadre logique.

Energizer time !

Enfin, toute formation qui se respecte ne serait rien sans une belle soirée où chacun a l’opportunité de montrer ses talents de danseurs et d’enflammer la piste jusqu’au petit matin. Une belle manière de découvrir d’autres cultures et surtout les participant-e-s sous un tout nouvel angle.

La soirée culturelle

Au cours de la semaine, les participants ont pu échangé leurs expériences avec des intervenant-e-s du Haut Commissariat pour les Réfugiés, l’Organisation Internationale pour les Migrations, la CEDEAO, l’Organisation des Nations Unies contre les Drogues et le Crime et le Haut-Commissariat des Nations Unis aux droits de l’homme.

Intervention d’un expert du Haut Commissariat aux Réfugiés

Les participant-e-s ont également conçu un projet par pays, à mettre en place à leur retour pour contribuer à la lutte contre la traite. Chaque équipe a présenté son idée de projet devant un jury composé de membres du CIFDHA, du Codap, du NDI et du Ministère de la Justice. Après de longues délibérations, le projet de la Côte d’Ivoire, portant sur la sensibilisation des jeunex aux risques et dangers de l’immigration irrégulière et représenté par Ben Souleymane Coulibaly, membre de FOSCAO, Francis Irika Ouelle de l’OIDH, Pierrette Simonne Anani de l’ADJL, Roquiah Konate du District Autonome d’Abidjan et Patricia Ouattara de l’Espace magique,  a finalement été récompensé par le prix UEDH 2017 ! Tout au long de l’implémentation du projet, le CIFDHA et le Codap soutiendront les membres de cette belle délégation ivoirienne.

Les Ivoiriens remportent le prix UEDH 2017 !