Des jeunes béninois-es formé-es sur la question des droits humains

YOUTH ORGANISATION FOR CITIZENSHIP AND HUMAN RIGHTS a organisé samedi 20 Juillet 2019, dans la zone master de l’Université d’Abomey Calavi, un atelier de formation sur les droits humains. Formation assurée par Romaric Zinsou, participant au programme Cod’Action 2019 plaidoyer International. Elle a réuni des jeunes béninois-es pour des connaissances plus approfondies sur les droits humains. 

 

L’atelier de restitution vient dans la logique d’outiller la jeunesse béninoise sur les sujets des droits humains. Particulièrement, les mécanismes de promotion et de protection de ces droits ont été évoqués.  Membres d’organisations de la société civile, professionnel-les des médias, étudiant-es et militants des droits humains ont été mobilisé-es autour de plusieurs thématiques émanant du sujet. Notamment, le jeune commutateur, Romaric Zinsou a su présenter aux jeunes présent-e-s les mécanismes Onusiens, Africains et nationaux de promotion et de protection des droits humains. L’Assemblée quant elle, a été appelée à reconnaître les cas de violations des droits humains autour d’elle, et à prendre connaissance de l’interaction des acteurs/trices de la société civile avec les organes de traités, savoir rédiger un rapport alternatif, et le suivi des recommandations de l’examen période universel et des observations finales des organes de traités.  À en croire le formateur « En tant que jeune activiste nous avons besoin d’expertise afin d’obtenir des résultats probants dans notre militantisme » il ajoute que « c’est en éprouvant régulièrement les différents mécanismes que nous contribuons aux respects des engagements pris par l’État afin de protéger nos droits en tant citoyens ».  Ces leçons adressées à la jeunesse béninoise sont la résultante de la formation reçue par le jeune formateur à travers Cod’Action 2019. Pour rappel, il s’agit d’un cours approfondi en droit international des droits humains organisé par le centre de conseil et d’appui pour les jeunes en matière des droits humains (Codap), basé à Genève.

Depuis 1986, le Codap forme chaque année des jeunes  aux droits humains afin qu’ils /elles puissent être de véritables acteurs/trices de changement de leurs communautés. En marge des thématiques liées aux droits humains, les différents participant-es ont eu droit à une présentation du Codap, sa mission, sa vision et ces valeurs. Conaïde Akouedénoudje , participant de la restitution se dit heureux du contenu des thématiques développés et promet d’ores et déjà d’être un militant de type nouveau , un militant ami des mécanismes qui promeuvent les droits humains en commençant par la saisine de cour Constitutionnelle du Bénin, haute juridiction en matière de violation des droits humains au Bénin.