Une jeunesse qui s’exclame !

Quelques proses valent parfois mieux qu’un long discours. Les pratiques néfastes et préjudiciables à l’égard des femmes sont courantes en Afrique de l’Ouest et nombreux sont les jeunes témoins de ces exactions. Difficile de s’opposer à ce que la “coutume” proclame.

Le slam, mêlant prose et rap, compte et musique,  devient un vecteur universel et trans-générationnel pour une jeunesse qui s’exclame !

Slim 1er, jeune artiste burkinabé, nous a fait l’honneur de déclamer l’une de ses créations lors de la Cérémonie d’ouverture des Universités d’Eté des Droits Humains qui se tenait du 13 au 19 septembre à Ouagadougou.

Vous pouvez découvrir ses créations sur son compte Youtube dont voici un exemplaire :